Prague

Publié le par Antoine

    Après quelques tours et détours, les slovaques étant avares de panneaux indicateurs, nous voici à Prague en république Tchèque. D'emblée nous sommes sous le charme de cette ville qui concentre tous les styles d'architecture de toutes les époques et qui est chargée d'histoire. Bref, tout ce que j'aime. Le temps de se repérer dans le métro et nous arpentons déjà les rues pavées de la vieille ville noires de monde. Il y a une galerie, un musée, une boutique, un restaurant ou un bar à chaque pas de porte. Il semble que nous jouons décidément de malchance car le pont Charles, le lieu mythique de Prague, est lui aussi en réfection. Pour couronner le tout, le ciel est très couvert et il y a un manque de lumière évident pour faire de belles photos. Tant pis, au moins il ne pleut pas, en espérant que demain ce sera mieux.Il y a ici des églises à foison, des statues et des bâtiments qui retiennent l'attention à chaque pas et un grand nombre de musiciens de rue qui s'efforcent avec talent de capter l'oreille du passant.


                      Sur la place de la vieille ville à Prague.

     Il y a aussi des personnes qui vous accostent pour vous proposer de changer des € en couronnes tchèques, des rabatteurs pour des tours opérateurs, des concerts, des croisières sur la Vltava ( la rivière Moldova ) etc…mais nous sommes déjà loin, à fureter sous les porches et les arcades, dans les passages entre les maisons, à regarder dans les cours intérieures quand la porte est ouverte pour débusquer la perle rare, une fenêtre gothique ou une porte ancienne, une statue cachée aux regards ou une grille en fer forgé qui a résisté aux ravages du temps, s'il n'a été retauré. Bref, notre curiosité est insatiable et ce n'est que la nuit (et la fatigue) qui nous contraint à rentrer à l'hôtel. Mais demain matin, on remet ça, c'est juré. Il y a tellement de choses à voir!
 

                                          Voir l'album ou le diaporama Prague.

Commenter cet article

les marsouil 21/10/2009 19:12


dernière semaine "musclée" avant les vacances : François est parti en formation à Dole jusqu'à samedi et a oublié papier, coordonnées de l'hôtel, téléphone portable et chéquier. j'espère que ses
collègues seront sympas... Les profs de David et Marie se sont donnés le mot pour concentrer les éval trimestrielles sur les deux derniers jours de classe; l'ambiance est un peu tendue.
Heureusement Lulu et Fanny traversent l'orage sans en ressentir les effets.
Notre invitée australienne arrive dans une semaine pour 3 "petits" mois. Pas de répit dès votre retour (enfin à quelques jours près).;nous lui ferons découvrir cette nouvelle "race" de retraités
globe-européen'trotters. On compte sur toi Papa pour entretenir la conversation en Anglais car la pauvre ne sera pas aidé avec notre niveau en foreign language à François et à moi. Enfin elle est
là pour se perfectionner dans la langue de Molière en principe.
Le temps se fait long; les appels téléphoniques quasi quotidiens à maman me manquent. Heureusement la lecture de vos péripéties quotidiennes a pris le relais.
Gros bisous de nous six


Lumis 21/10/2009 14:42


Aaah, Prague, capitale du Royaume de Bohême, la ville au Cent Clochers (ou plutôt aux 550 tours), ville sur laquelle régna Charles IV du Saint-Empire de 1355 à 1378, bâtisseur du pont qui porte son
nom sur lequel je trône, ville de naissance de Martina Navratilova (un monument à elle toute seule!), de Franz Kafka et de sa "Métamorphose", d'Emil Zatopek (coureur de fond, détenteur de 4 titres
olympiques et de 18 records du monde) et de Rainer Maria Rilke (le poème "La panthère" dans l'oeuvre "Le vent du retour" cité par Leonard Lowe, le personnage qu'incarne Robert De Niro dans le film
L'éveil, splendide). Quelle histoire!!!