Hongrie, le retour

Publié le par Antoine

    Avant de quitter la Roumanie, nous sommes passés devant la maison natale du roi de Hongrie Mathias Corvin à Cluj Napoca (Kolozsvar), puis à Sancraiu, village magyar typique de Transylvanie.



          Clocher à 4 clochetons du village magyar de Sancraiu.

    Nous revenons en Hongrie pour une étape chez Albert et Judit à Hortobagy avant de gagner Budapest où nous irons chez Joszef et Elvira. Petite ballade dans le village, les travaux du pont à neuf arches sont terminés, puis un très bon souper hongrois dans une csarda sur la route de Debrecen.

               Voir l'album ou le diaporama Retour en Hongrie. 

Commenter cet article

Lumis 20/10/2009 09:12


"Magyar", ce terme me fait penser à autre chose... Petit cours de cynophilie... Le Magyar Agar, c'est LE lévrier hongrois. Chien de chasse ancestral, son origine peut être retracée jusqu'à l'époque
de la conquête du Pays des Magyares. Les crânes découverts lors de fouilles en témoignent. Infatigable, persévérant, rapide, endurant et résistant, il se distingue dans les courses de lévriers où,
sur certaines distances, il est plus rapide que le Greyhound. Afin d'augmenter ses performances de vitesse, au cours du 19ème siècle, la race a été croisée avec différents lévriers. Son aspect
laisse paraître sa force: ossature solide et bonne musculature. Il est élégant. De nature quelque peu réservée (sans être timide), il est aussi éveillé, intelligent et vigilant. Sans être agressif
ni mordant, il protège ses maîtres et leurs propriétés grâce à son instinct de garde et de protection bien développé. C'est un très bon chien d'accompagnement et un gardien fidèle.