Epilogue

Publié le par Antoine

     Voilà trois jours que nous sommes rentrés, et déjà l'envie de repartir nous titille. Au plus tard dans six mois ce sera chose faite, mais pour un plus long périple encore, notre tour du monde, à la préparation duquel je vais me consacrer durant les longues soirées d'hiver à venir. Les valises sont défaites, les lessives en train de sécher, le courrier trié, les chiens ont retrouvé leurs tapis…Tout s'est finalement bien passé et même la voiture qui m'avait donné quelque inquiétude a retrouvé ses performances: il semble bien que le diagnostic du garagiste de Padoue était le bon, des impuretés et de l'eau? dans le gas-oil qui ont affecté l'injection du carburant. En attendant, on peut faire le bilan de ce petit voyage aux confins de l'Europe et même de l'Asie: 14503 kms parcourus en voiture en deux mois pleins, sept pays traversés, cinq grandes capitales visitées plus une mégalopole, Istanbul. Aucun incident ou accident à déplorer si ce n'est la perte ou le vol d'un porte-monnaie avec  une cinquantaine d'euros et une tentative de vol dans le sac à dos de Chantal à Sofia, avortée grâce à sa méfiance et vigilance. Quelques belles rencontres de personnes attachantes en Hongrie, en Roumanie et en Turquie. Je ne compte pas les sites et les monuments, les musées et les galeries innombrables visités qui nous ont émerveillés plus d'une fois. Il m'est difficile de classer ces pays d'autant que bien sûr j'aurais un faible pour la Hongrie, mon pays de naissance. D'ailleurs Chantal est aussi du même avis, ce qui ne fait que conforter mon choix. J'ai fait plus de 4500 photos (merci le numérique) qui resteront autant de points de souvenirs gravés à jamais dans nos mémoires.


            Souvenir de la croisière sur le Danube à Budapest.
 
     D'un point de vue pratique, nous avons eu la chance de bénéficier d'un temps superbe pendant la quasi-totalité de notre voyage, n'ayant eu que deux jours de pluie en tout à déplorer ainsi qu'une chute de neige dans l'après-midi en abordant les Maramures en Roumanie, qui nous a contraints à faire demi-tour dans la montagne; ce sera le regret de cette partie de notre voyage de ne pas avoir pris les chaînes que j'avais à la maison et qui avaient leur place dans le logement de la roue de secours. Physiquement nous n'avons eu aucun problème si ce n'est la fatigue et les pieds lourds en fin de journée, après avoir arpenté les rues et les marches d'escaliers des lieux que nous avons visités. Les habits et le matériel que nous avons emportés ont fait leur preuve et ne nous ont pas déçus. Je dois dire que je me suis mis une contrainte assez lourde en m'astreignant à tenir le blog quasiment en temps réel au jour le jour et cela au prix de veillées tardives dans les hôtels, et de levers matinaux pour continuer coûte que coûte. J'ai pu me rendre compte que si internet est bien répandu, la vitesse de connexion n'est pas toujours à la hauteur des attentes des voyageurs blogueurs. De plus, ce n'est pas toujours dans les coins les plus reculés que l'accès à internet est le plus difficile et le plus coûteux: en Italie du Nord, l'accès est payant dans les hôtels (Ibis, pour les nommer) et peu performant alors qu'en Bulgarie ou en Turquie l'accès wi-fi était gratuit et meilleur que le câble, gratuit quand même, à l'Ibis de Bucarest! Quand à l'aspect pécunier de ce petit tour d'Europe Centrale et un peu plus, on dira selon l'adage: "Quand on aime, on ne compte pas!" Nous ne nous sommes rien refusé, sans tomber dans l'extravagance et le grand luxe, mais le but n'était pas non plus de faire des économies, sinon on ne serait pas partis. De plus, nous n'avons pas fait beaucoup d'achats de souvenirs, étant déjà passablement chargés.

    Voilà pour les enseignements pratiques de notre voyage, nous savons pour notre part que nous avons encore beaucoup à découvrir et nous comptons bien nous y consacrer à l'avenir.

                                     
                                     Fin et au revoir.

       Vous pourrez suivre notre prochaine aventure ici ou là.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lumis 23/11/2009 10:05


Toutes les bonnes choses ont une fin, j'imagines, mais le meilleur est à venir! Merci Antoine et Chantal de m'avoir permis de vous suivre tout au long de votre Tour de l'Ex-Empire Austro-Hongrois
jusqu'au confins de la Cappadoce! Formidable périple, magnifiques photos, un véritable voyage via le net jour après jour. Je ne me suis pas lassée des commentaires un seul instant (Antoine, je ne
connaissais pas ta passion pour l'Histoire, je suis impressionnée) car j'ai tant appris :-) Chantal, merci pour tes apparitions occasionnelles parmi les 4500 clichés pris par Antoine. C'était un
peu comme jouer à "Où est Charlie?" . Je constate qu'en parallèle du site pour votre tour du monde, un blog a été mis en place. C'est une bonne nouvelle!!! Et je ne manquerai pas de poster quelques
commentaires de temps à autres. Bon vent, chers aventuriers ;-)