Chez St. Antoine de Padoue

Publié le par Antoine

       Comme nous logions à Padoue (l'hôtel à Venise étant hors de prix et le parking de même, et encore à condition de trouver une place), il n'était pas concevable d'en partir sans une visite à la basilique de St. Antoine. Si l'extérieur semble assez massif, l'intérieur gothique est plus léger bien qu'un peu sombre. S'il y a aussi du marbre, des fresques et les reliquaires en or, cela n'a rien à voir avec les richesses entrevues à Venise. Mais on y sent une dévotion plus grande de la part des fidèles qui y viennent en pèlerinage plus qu'en touristes. Malheureusement pour ma part, je n'ai pas retrouvé mon porte-monnaie perdu ou volé à Prague. Ma foi ne devait pas être assez forte pour convaincre le saint de m'accorder ses faveurs. Par contre, les cloîtres attenants (il y en a trois) à la basilique sont de toute beauté et il y règne un calme et une atmosphère paisible qui nous change de l'ambiance trépidante de Venise.


                     La basilique St. Antoine de Padoue.

     Nous consacrons le reste de la matinée et une partie de l'après-midi au centre historique de Padoue qui recèle aussi quelques joyaux de l'époque Renaissance, notamment l'Université, la deuxième plus ancienne faculté d'Italie, ainsi que le Palais de la Raison du XIIIème siècle qui abrite des fresques et des sculptures du XV et XVI èmes siècles. Sur la place Cavour, il y a des immeubles plus récents de style néoclassique comme le café historique Pedrocchi et ses lions de pierre. Nous quittons ensuite la Vénétie pour la Lombardie et le soir nous sommes enfin chez Régine et Dino à Sartirana. Chantal retrouve ses chiens qui ne semblent pas avoir été affectés outre-mesure par notre absence et comme d'habitude, mon beau-frère nous a préparé un bon repas italien avec antipasti de rigueur. Depuis je m'escrime pour charger mes photos, mais la connexion est hyperlente.

                       Voir l'album ou le diaporama Padoue.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lumis 23/11/2009 09:30


Né vers 1195, St Antoine de Padoue fût canonisé le 30 mai 1232. On le fête le 13 juin (date de sa mort en 1231) et on le représente généralement vêtu d'une bure franciscaine, portant l'Enfant
Jésus. Ses autres attributs sont une mule, un livre, des poissons, un cœur enflammé et un lys (quel symbolisme!!!!!). Saint Patron du Portugal, Antoine de Padoue est aussi le patron des marins, des
naufragés et des prisonniers, des pauvres, des animaux, des oppressés, des femmes enceintes, des affamés, des cavaliers, des natifs américains (amérindiens) et, petite anecdote, le patron contre la
stérilité. Il est traditionnellement invoqué pour retrouver des objets perdus ou des choses oubliées. Antoine, continue de prier, peut-être qu'un jour, ton porte-monnaie te sera renvoyé par
courrier...


Dany de rixheim 03/11/2009 23:36


Merci à tous les deux de nous avoir fait rever,tout au long de votre voyage à travers vos photos et surtout aux commentaires d'Antoine qui je dois dire est digne d'un grand reporter!!!! à bientot
dany de rixheim


yvonne de rixheim 02/11/2009 07:39


Quel beau voyage vous avez fait. Bravo à Antoine pour ces commentaires et photos, digne d'un prof d'histoire. C'était un régal des yeux à travers tous ces pays visités, j'ai appris plein de choses.
Ce sera un beau souvenir de voyage pour vous deux. Bon retour et à bientôt, amicalement yvonne


les marsouil 01/11/2009 19:45


Après un bon repas dominical chez Constance , nous avons lu en famille les dernières nouvelles de vos péripétie. Commentaires de Baptiste : Eh tata Catherine, ton père était prof d'histoire? Voilà
ou mènent les commentaires éclairés prodigués jour après jour.
Quand à nous nous sommes 7 à la maison depuis vendredi et Rosie s'adapte peu à peu. Nous avons hâte de vous revoir.
Gros bisous à tous les deux et à Régine, Dino, Debbie , Rodrigue et sa petite famille.